Vive l'existence ! par joye

Il n'y a pas d'amour qui résiste à l'absence.
L'amour est un grand capitulateur.
Et, souvent, un traitre aussi.

Alors, si tu aimes, ne cède pas au silence.
Sois son ennemi, son plus grand délateur.
Fais que la musique se retrouve grossie.

Et puis, fais partie de la résistance.
Fais sauter chaque pont désaprobateur.
Fais savoir que la parole est une démocratie.

Allez, va. 
Raccroche. 
Respire.

Jette des pavés contre les vitres de l'indifférence.
Fiche le feu à la kilowattheure.
Ne prends pas ta lanterne pour une vessie.

Si tu aimes vraiment, ne cède pas au silence.
Sois son ennemi, son plus grand délateur.
Fais que ta musique se retrouve grossie.



10 commentaires:

  1. J'ai horreur du vide et des longs silences, alors oui je chante avec toi joye ! ;-)

    RépondreSupprimer
  2. Alors là Joye je te suis encore et encore et toujours
    Bravo c'est encore une fois plus qu’excellent j'adore

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ta générosité, chère Bongo !

      Supprimer
  3. Réponses
    1. Oh ? J'y vois une certaine lassitude.

      Supprimer
  4. La douce amertume de la sagesse enveloppe cet écrit mû par le cœur passionné... que je te connais ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hey ! tiniak ! Quelle belle surprise !

      Ce serait superbe de te lire ici ! Qu'en dis-tu ?

      Supprimer
  5. Libérer la parole honnir les mots non dits, les mots tus, les maudits mots.
    Un beau programme

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu es une grande libératrice des mots, JAK.

      Supprimer