À l'abri par Épamine

Rue de Paris, Temps de pluie par Caillebotte, 1877
Je me souviens très bien du jour où je l'ai vu la première fois… Il était d'une rare élégance, chic sans être archaïque, très distingué sans être snob. Il me plut instantanément et je me suis dit que j'aurais fière allure, pendu à son bras.

Sans fantaisie aucune, d'humeur toujours sombre et d'humour souvent noir, je n'avais guère ma place au milieu de mes congénères bariolés, excentriques, qui passaient leur temps à rire comme des baleines et à faire mille contorsions pour réussir à s'enfermer dans de minuscules sacs de couchage.
Pourtant, malgré mon air austère et mon style guindé, je souris de la poignée lorsqu'il s'approcha de moi. Je n'étais pas tombé de la dernière pluie: j'avais mes chances. Il m'attrapa délicatement, se dirigea vers la porte et là, pour la première fois de ma vie, je vis le soleil…
D'un geste précis, en m'ouvrant, il ferma le ciel. Épanoui comme une fleur d'été, je découvris la rue un bref instant puis il me referma doucement et lui et moi rentrâmes à l'intérieur.

"C'est bon! Je prends celui-ci!
- Excellent choix, Monsieur le Procureur!
- Pensez-vous que je serai bien à l'abri avec lui?
- Sans aucun doute, Monsieur le Procureur ! Il est de plus fort raffiné…
- Il est vrai. C'est que, voyez-vous, je suis comme ces gens qui n'ont aucun souvenir, j'ai toujours une peur panique du lendemain, surtout avec mon métier!
- Je comprends, Monsieur le Procureur ! Mais vous n'avez rien à craindre.
- Je le crois, en effet! Un ami très proche m'a dit la semaine dernière qu'il suffisait d'ouvrir les parapluies pour n'avoir aucun problème. Celui-ci est le quinzième. Vous pensez que c'est suffisant?
- Vous n'aurez aucun pépin, Monsieur le Procureur, avec tant de parapluies ouverts mais évitez de les ouvrir à l'intérieur: ça porte malheur, paraît-il!"

Chic et élégant, mon procureur, évidemment, mais prenant tout tellement au pied de la lettre que je suis certain qu'un jour, on va le voir, siégeant dans l'eau de la mer, tenant d'une main le livre d'Erik Maurel et de l'autre: moi! 

Photo retrouvée par Épamine ici :  http://www.antoine1745.com/

11 commentaires:

  1. Ah ! Un parapluie amoureux d'un procureur...une belle histoire d'amour ! J'aime beaucoup ! Bravo, Épamine, c'est absolument charmant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Zut! Je n'ai pas réussi! :(
      Je n'ai pas fait du bon travail si tu vois dans mon texte une belle histoire sentimentale... alors que je voulais raconter la grande trouille du procureur et utiliser l'expression figurée "ouvrir les parapluies" au sens propre...
      Bon, ben tant pis et tant mieux si tu trouves mon historiette charmante. Merci de ton indulgence, Joye...
      Sourire d'Ep'

      Supprimer
  2. superbe histoire "d'un geste précis en m'ouvrant, il ferma le ciel. " comme c'est beau Epamine

    Un très beau Texte d'amour entre un homme et un parapluie c'est fort et très original
    J'adore Bravo Epamine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton enthousiasme à l'égard de mon petit texte, bongopinot mais comme je viens de le dire à Joye, je voulais gentiment me moquer d'un procureur froussard et non d'un magistrat parapluviophiliste...
      Bon, l'important est que vous ne vous soyez pas ennuyés en lisant...;)
      Sourire d'Ep'

      Supprimer
  3. Etre choisi par un procureur... qui semble les aimer tant ah vous m'en direz tant.... ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ...Le pébroc du proc...en fait!
      ;)

      Supprimer
    2. ...ou le proc aux pébrocs!
      ;)

      Supprimer
  4. Original et en plus tout est dit :-) - Grand bravo pour ton imagination. J'aime beaucoup.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour être original, c'est original mais l'effet produit n'est pas l'effet escompté! je tâcherai de faire mieux la prochaine fois!
      Sourire d'Ep'

      Supprimer
  5. C'est quoi le livre d'Erik Maurel ? "Sortez couvert" ? ;-)
    En tout cas, pour nous amuser, tu as mis les petits plats dans les grands !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Proc, ouvre ton pébroc!"

      Contente de vous avoir amusés mais pas comme je le voulais... Mes petits plats venaient sans doute de chez Gaudi... un peu fêlés!
      Sourire d'Ep'

      Supprimer